Roy, Pierre-Georges 

(Lévis – Quartier P-G Roy – lot 34)

Célèbre archiviste et historien, Pierre-Georges Roy a non seulement marqué l’histoire du Canada, il a littéralement contribué à l’écrire et à la diffuser. Fils de notaire, né le 23 octobre 1870 à Lévis, il est issu d’une famille nombreuse de 13 enfants. Après des études au Collège de Lévis et au Séminaire de Québec, il entame une carrière de journaliste et fonde dès l’âge de 20 ans Le Glaneur, une revue de littérature et d’histoire qu’il publie pendant 2 ans. L’histoire du Canada était très peu étoffée à cette époque, et les archives étaient dispersées un peu partout en France, au Canada, en Angleterre et aux États-Unis. C’est face à cette réalité que Roy décide d’entreprendre la quête de documents d’archives, pour les déchiffrer, les analyser et les commenter.

En 1894, il est nommé greffier à la Cour d’appel du Québec. Cette stabilité financière lui permet de consacrer du temps à un projet d’envergure colossal, celui de fonder le Bulletin des recherches historiques l’année suivante, qui paraîtra jusqu’en 1968. Longtemps considéré comme un outil précieux pour les historiens, les annalistes et les généalogistes, il contient différentes sortes de documents comme des études, des bibliographies et des chroniques du type questions et réponses. En 1896, il épouse Eugénie Marsan avec qui il aura quatre enfants. Leurs fils poursuivront dans la même voie que leur père en histoire. C’est d’ailleurs l’un d’eux, Antoine, qui assurera la publication du Bulletin à partir de 1949.

Au décès de son frère, Joseph-Edmond, Pierre-Georges Roy le remplace en tant que directeur des archives fédérales à Québec en 1914 et se met à écrire les Archives de la province de Québec, ce qui inspire l’idée de créer un bureau d’archives provincial. Il est ainsi nommé premier archiviste du gouvernement du Québec, une position qu’il occupe à partir de 1920. Même s’il n’a pas de formation technique en ce domaine, sa passion pour l’histoire, son travail acharné et sa rigueur méthodologique ont fait de lui le candidat tout indiqué pour occuper cette fonction. Une imposante source de référence pour les historiens voit le jour dès ses débuts en poste : le Rapport de l’Archiviste contenant pas moins de 30 volumes d’environ 400 pages chacun. En parallèle, Roy occupe le poste de secrétaire de la Commission des monuments historiques qui l’amène à dresser un inventaire des monuments commémoratifs de la province avec des collègues. Pour faire rayonner ce travail, il rédige bon nombre d’ouvrages dont l’un, L’Île d’Orléans, permet à la Commission de remporter la médaille de l’Académie française, en 1930.

Au cours de sa carrière, Pierre-Georges Roy a publié plus de 300 ouvrages et articles, touchant à divers aspects de l’histoire québécoise, dont les généalogies familiales, les biographies de personnages notables et les événements marquants de la région. Il s’intéressait d’abord et avant tout à la « petite histoire », et il a rendu disponibles des documents qui permettaient de comprendre les us et coutumes, les arts et les traditions populaires des Québécois. On dit que si François-Xavier Garneau a fait l’histoire du Canada, Pierre-Georges Roy, lui, a fait celle des Canadiens. Grâce à ses efforts, plusieurs générations de chercheurs et de passionnés d’histoire ont pu accéder à des informations précieuses sur le passé des habitants du Québec. 

Reconnu bien au-delà du Québec et du Canada, il a reçu plusieurs distinctions pour son travail, dont plusieurs doctorats honorifiques. Pierre-Georges Roy s’éteint le 4 novembre 1953, laissant derrière lui une mine d’or pour tous les passionnés d’histoire du Québec.  


Références : 
Wikipedia
Le septième Fauteuil
Pierre-Georges Roy Historien et généalogiste
Pierre-Georges Roy (1870-1953)
Quebec History
Patrimoine culturel

Nous remercions la Société de généalogie de Lévis et la Société d’histoire de Lévis de nous avoir partagé leurs recherches et donné accès à leurs documentation.

Le parcours Empreintes est une réalisation de Mont-Marie, corporation de cimetière. Aidez-nous à aménager des espaces agréables et paisibles