Vaillancourt, Cyrille 

(Lévis – Quartier Mgr Déziel – lot 547-548)

Acteur important du mouvement corporatif au Québec, Cyrille Vaillancourt naît en 1892 à Saint-Anselme. Après ses études au Collège de Lévis et à l’Université Laval, il travaille brièvement au journal L’Étoile du Nord de Joliette puis devient chef du Service de l’apiculture et de l’Industrie du sucre d’érable au sein du ministère de l’Agriculture du Québec. Plusieurs initiatives pour favoriser le développement de l’industrie du miel et du sirop d’érable ont vu le jour sous sa responsabilité. En 1920, il fonde la Société coopérative des apiculteurs, puis, en 1925, la Coopérative des producteurs de sucre d’érable du Québec. À la tête de cette dernière jusqu’à son décès, Vaillancourt a profondément transformé l’industrie acéricole en instaurant une philosophie qui prône la collaboration et le soutien mutuel entre les producteurs.

C’est en 1924 qu’il entame son parcours au sein du Mouvement Desjardins, lorsqu’il entre au conseil d’administration de l’Union régionale de Québec, de laquelle il devient président deux ans plus tard. Par la suite, il participe de façon active à la création de la Fédération de Québec des unions régionales et en est élu premier président et directeur général en 1932. Soucieux de réaliser l’unité de ce nouveau modèle centralisateur, il crée la revue La Caisse Desjardins qui deviendra plus tard la Revue Desjardins. Pour forger les liens entre les caisses populaires et la Fédération, il contribue à la création du Conseil supérieur de la coopération en 1939. Sous sa direction, le Mouvement Desjardins connaît une expansion substantielle durant la période de prospérité économique de l’après-guerre, en ce qui concerne tant le nombre de membres que les services offerts, notamment avec mise sur pied de nouvelles filiales en assurances et de plusieurs autres institutions.

Jusqu’à la fin de sa carrière, il est le principal porte-parole du Mouvement Desjardins et il joue un rôle clé dans la modernisation des opérations et dans l’adoption de nouvelles technologies. Plusieurs le qualifient même de « second fondateur des caisses populaires » et c’est en bonne partie grâce à lui si les sièges sociaux de l’entreprise se sont établis à Lévis.

Outre ses remarquables accomplissements pour l’entrepreneuriat coopératif, Cyrille Vaillancourt a reçu plusieurs distinctions et titres honorifiques en plus d’occuper diverses fonctions dans d’autres domaines d’activités. Parmi les plus remarquables, il convient de souligner son siège au Sénat du Canada de 1944 à 1969 et son rôle de président de la Saint-Vincent-de-Paul de Lévis de 1932 à 1962. Son engagement s’est poursuivi jusqu’à la fin de sa vie et c’est seulement lorsque sa santé se fragilise qu’il quitte ses fonctions. Il décède quelques mois plus tard, le 30 octobre 1969, léguant un héritage durable pour le développement économique de Lévis et du Québec.


Références : 
Mouvement Desjardins
Wikipedia
BAnQ
Maple syrup history
Société d’histoire de Bellechasse (p. 11 et pp. 23 à 28)
Assemblée Nationale
Parlement du Canada
Desjardins

Nous remercions la Société de généalogie de Lévis et la Société d’histoire de Lévis de nous avoir partagé leurs recherches et donné accès à leurs documentation.

Le parcours Empreintes est une réalisation de Mont-Marie, corporation de cimetière. Aidez-nous à aménager des espaces agréables et paisibles