Alphonse Desjardins, journaliste, sténographe et fondateur des Caisse populaires

Desjardins, Alphonse 

(Lévis – Quartier Ste-Marie – lot 210-279)

Alphonse Desjardins, né le 5 novembre 1854 à Lévis, incarne une figure emblématique de l’histoire du Québec. Issu d’une famille d’origine modeste composée de 15 enfants, il grandit dans un environnement où la religion et le patriotisme sont profondément ancrés. Son père ayant de graves problèmes de santé, c’est sa mère qui travaille de manière acharnée comme femme de ménage pour arriver à joindre les deux bouts et offrir une bonne éducation à ses enfants.

Après quelques années d’études en commerce au Collège de Lévis, il s’enrôle brièvement dans la milice volontaire de Lévis et participe à une expédition dans l’Ouest canadien. Sa carrière se poursuit ensuite dans le domaine du journalisme. Il est nommé correspondant à Ottawa par L’Écho de Lévis jusqu’à sa fermeture en 1876 pour ensuite exercer au quotidien de Québec le Canadien, où il finit par couvrir les débats à l’Assemblée législative. Son engagement le mène vers différentes fonctions sur la scène politique tant provinciale que fédérale. Il occupe d’ailleurs la fonction de sténographe français à la Chambre des communes d’Ottawa jusqu’à sa retraite en 1917. En 1879, il épouse Dorimène Desjardins avec qui il aura 10 enfants. Le couple s’établit à Lévis même si l’emploi principal d’Alphonse l’oblige à résider dans la capitale canadienne 6 mois par année, pendant 25 ans, à partir de 1892. C’est donc son épouse qui mène la barque familiale et qui, plus tard, assure la gestion de la première caisse populaire à Lévis.

Dans l’exercice de ses différentes fonctions, Desjardins constate de près les difficultés financières auxquelles sont confrontées les classes populaires, en particulier pour ce qui est de l’accès limité aux services bancaires traditionnels et du recours aux pratiques usuraires. Il entame des discussions importantes avec le président de l’Alliance coopérative internationale, le Britannique Henry William Wolff. C’est le début d’une longue période de recherche et de réflexion sur les différents systèmes d’épargne et de crédit populaire présents en Europe. C’est en 1900, à l’âge de 46 ans, qu’Alphonse Desjardins fonde la première caisse populaire à Lévis. Son ambition? Proposer une solution de rechange aux institutions bancaires classiques en offrant des services financiers accessibles et équitables aux citoyens et aux familles de sa région. Les premières années de l’entreprise débutent de façon très modeste, et c’est à la résidence familiale que les transactions sont effectuées. La Caisse populaire de Lévis progresse rapidement grâce aux efforts acharnés de Desjardins et de ses différents collaborateurs issus du clergé. Il ne faut pas oublier l’apport inestimable de son épouse, Dorimène, qui dirige les affaires lors des nombreuses absences de son mari pour son travail à l’extérieur de la province, en plus d’assurer la bonne éducation de leurs enfants.

Les caisses populaires connaissent une expansion rapide, s’étendant d’abord à travers la province de Québec, puis à l’ensemble du Canada et même aux États-Unis. De 1907 à 1915, Desjardins fonde 136 caisses, offrant conseil et soutien aux administrateurs et gérants de caisse à distance. Son approche, centrée sur les besoins des membres, combinée à des valeurs de responsabilité sociale et d’entraide, l’amène rapidement à devenir un acteur majeur du secteur financier. Son intégrité et son dévouement envers les membres font de lui une figure respectée et admirée partout au Québec et ailleurs.

Il rend l’âme à son domicile le 31 octobre 1920, à l’aube de ses 66 ans. Son héritage perdure aujourd’hui encore, plus d’un siècle après la création de la première caisse populaire. Alphonse Desjardins a grandement contribué à l’émancipation des Canadiens français à une époque où peu d’entre eux avaient accès aux connaissances et aux services entourant le monde des finances.


Nous remercions la Société de généalogie de Lévis et la Société d’histoire de Lévis de nous avoir partagé leurs recherches et donné accès à leurs documentation.
Le parcours Empreintes est une réalisation de Mont-Marie, corporation de cimetière. Aidez-nous à aménager des espaces agréables et paisibles en faisant un don.


Références : 

Mouvement Desjardins
Wikipedia
Dictionnaire biographique du Canada
YouTube – Dorimène Desjardins. Le parcours d’une pionnière de la coopération
YouTube – Divine influence : Alphonse et Dorimène Desjardins
YouTube – Dorimène et Alphonse Desjardins et les artisans d’une économie au service de la nation

Nous remercions la Société de généalogie de Lévis et la Société d’histoire de Lévis de nous avoir partagé leurs recherches et donné accès à leurs documentation.

Le parcours Empreintes est une réalisation de Mont-Marie, corporation de cimetière. Aidez-nous à aménager des espaces agréables et paisibles